HOFMANN Werner - Archives de la critique d'Art

Werner HOFMANN

Biographie

Werner Hofmann est un historien de l’art et conservateur, né à Vienne en 1928 et décédé à Hambourg en 2013.

Après avoir rédigé sa thèse de doctorat sur l’artiste Daumier en 1949, il débute sa carrière à l’Albertina de Vienne en tant que conservateur assistant entre 1950 et 1955. Il fonde le Museum des 20. Jahrhunderts de Vienne en 1962 et dirige l’institution jusqu’à sa démission en 1969. Il prend ensuite la direction de la Kunsthalle de Hambourg. Son cycle d’expositions Kunst um 1800 y est très remarqué.

Au cours de sa carrière, il enseigne aux universités de Harvard, pendant l’année universitaire 1981-1982, Berkeley en 1961 et Columbia en 1984.

Il est membre de la Section libre de l’AICA, de l’Akademie der Künste à Berlin, de la Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung et de l’Akademie der Wissenschaften à Vienne.

Ses recherches portent sur l’art des XIXe et XXe siècles. Il publie Die Karikatur von Leonardo bis Picasso (1957), Nana: Mythos und Wirklichket (1973), Das entzweite Jahrhundert. Kunst zwischen 1750 und 1830 (1995), Phantasiestücke. Über das Phantastische in der Kunst (2010), ainsi que des monographies sur Klimt (1970), Manet (1985), Caspar David Friedrich (2000), Degas (2007). Son ouvrage le plus marquant est Das Irdische Paradies, qui, lors de sa publication en 1960 innove par son approche chronologique non linéaire et thématique de l’art du XIXe siècle. Une partie importante de son travail est consacrée à l’œuvre de Goya. Il écrit deux ouvrages sur le peintre espagnol : Goya: das Zeitalter der Revolutionen, 1789-1830 (1982) et Goya: von Himmel durch die Welt zur Hölle (2003).

En 2008, le prix Warburg de la ville de Hambourg récompense ses recherches, notamment sur le principe de la polyfocalité qu’il développe à partir de ses études consacrées à l’art du XIXe siècle.

Ressources complémentaires internes
X