LEYMARIE Jean - Archives de la critique d'Art

Jean LEYMARIE

Biographie

Jean Leymarie est un historien de l’art et conservateur né en 1919 à Gagnac et décédé à Paris en 2006.

Après des études de lettres et d’histoire de l’art à Paris et à Toulouse, Jean Leymarie commence sa carrière en tant que chargé de mission au département des Peintures du Louvre, entre 1944 et 1949. Il collabore à l’ouverture du Musée de l’Impressionnisme en 1947, installé au Jeu de Paume. Il devient conservateur en chef du Musée de Grenoble. Il y organise, entre 1950 et 1955, des expositions sur Van Gogh, Paul Cézanne, Johan-Barthold Jongkind. Puis, il enseigne l’histoire de l’art dans les universités de Genève et de Lausanne entre 1955 et 1969. En 1969, il est nommé conservateur en chef du Musée national d’art moderne, alors installé au Palais de Tokyo. Il consacre des expositions à Man Ray, Mark Rothko, Victor Brauner, Gaston Chaissac, Edvard Munch et au futurisme. De plus, il réorganise les collections permanentes et prépare leur transfert au Centre Pompidou inauguré en 1977. Cette année-là, il est nommé directeur des études de l’École du Louvre et succède à Balthus à la direction de la Villa Médicis à Rome.

Spécialiste des impressionnistes et de l’époque contemporaine, il publie principalement des ouvrages sur l’art de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle : Derain ou le retour à l’ontologie (1949), Giotto (1950), Van Gogh (1951), L’Impressionnisme (1955), La peinture hollandaise (1956), Braque (1961), Marc Chagall, vitraux pour Jérusalem (1962), Picasso, métamorphoses et unité (1971), Balthus (1978), Tal-Coat (1992), Fenosa (1993), Schauer (1994), Rouvre (1998).

Il est membre de la Section française de l’AICA à partir de 1950.

X