mai 2018

25mai18 h 30 min19 h 30 minCarte blanche à Elisabeth BalletSoirée de lancement

Plus

Détails de l'événement

N°50 – La revue CRITIQUE D’ART fête ses 25 ans !
Soirée de lancement en présence de l’artiste Elisabeth Ballet
Intervenants : Jean-Marc Poinsot, Président des Archives de la critique d’art – Nathalie Boulouch, directrice des Archives de la critique d’art, Jean-Marc Huitorel, membre du Comité de lecture de CRITIQUE D’ART – Sylvie Mokhtari, responsable éditoriale.

Le n°50 de CRITIQUE D’ART  a été réalisé en collaboration avec Elisabeth Ballet, artiste invitée à intervenir dans la revue imprimée et à produire une édition limitée originale, numérotée et signée.

En 1991, les Archives de la critique d’art rapprochaient les éditeurs et le public de l’art contemporain dans le cadre d’un colloque sur l’édition d’art organisé à Rennes. A l’initiative du ministère de la Culture, des éditeurs et des critiques d’art présents, CRITIQUE D’ART lança alors son premier numéro en mai 1993 en associant une exigence critique à une information pratique. Ainsi la revue allait constituer progressivement un observatoire sur l’activité des éditeurs et des auteurs dans le domaine de l’art contemporain en France et dans le monde francophone. Cumulant les avantages de l’outil bibliographique, du guide de lectures et du support de réflexions critiques, CRITIQUE D’ART allait fournir des clefs de lecture pour comprendre la fabrique de la littérature sur l’art des XXe et XXIe siècles. Très vite, il est apparu que la revue ne pouvait remplir cette mission qu’en s’ouvrant à l’international.
La revue s’est nourrie de la participation des éditeurs, des libraires et autres professionnels du livre, de la constitution d’un réseau scientifique de rédacteurs et de conseillers. Plus de 1 400 éditeurs nous ont adressé leurs ouvrages, et à de jour 12 288 livres et catalogues ont ainsi été choisis, identifiés et référencés sous la forme d’un traitement bibliographique garantissant à ces ouvrages une visibilité auprès des bibliothèques, des lieux d’enseignement et de recherche, etc. S’ajoutent à ces cohortes celle des rédacteurs qui se comptent eux aussi par milliers à raison de près d’une centaine associée à chaque numéro.
CRITIQUE D’ART a contribué au fil des années à accompagner la professionnalisation de l’édition sur l’art contemporain et lui a offert un miroir qui à la différence de nombreux moteurs de recherche et autres algorithmes fournit une image plus fine et plus précise de ce qui se pense et s’écrit. La revue bat au rythme de celui de la communauté d’artistes et d’auteurs, critiques, théoriciens, ou historiens, de leur émergence à leur affirmation dans des ouvrages majeurs. La masse des publications qui arrive chaque nouveau semestre nous a conduits à former nos plus jeunes collaborateurs pour qu’ils soient assez nombreux à se partager la lecture des parutions et que se transmette un savoir-faire critique. Nos objectifs ne sont pas pour autant statistiques, nous tenons pour chaque numéro à proposer une compréhension restituée par l’évolution de nos rubriques qui sont autant de moyen d’interrogation des nouvelles approches tant artistiques que théoriques ou historiques, des enjeux sociétaux de l’art et de son observation. L’attention portée aux auteurs s’accompagne toujours de celle portée aux artistes. C’est pourquoi chaque étape majeure de notre histoire est marquée par une proposition originale. Pour marquer la sortie du cinquantième numéro, notre choix s’est porté sur Elisabeth Ballet qui a été particulièrement généreuse dans son projet. Aux interventions dans les pages de CRITIQUE D’ART, elle a adjoint une estampe originale conçue spécialement pour nos lecteurs collectionneurs.

Légende de l’image : « Je suis la cloison » (2018), estampe originale, numérotée et signée par Elisabeth Ballet.
Oeuvre mise sous presse à l’Atelier Arcay et produite grâce au mécénat d’Art Norac. Tirage limité à 40 exemplaires.

Date / Heure

(Vendredi) 18 h 30 min - 19 h 30 min

Localisation

Musée des beaux-arts de Rennes

X