FR ACA FPLUC.F0007 - Archives de la critique d'Art

Parodie de collection (bonne) (FILM)

Référence : FR ACA FPLUC.F0007
Dates : [1971]
Description physique :

1 film (2min45s) ; n et b, muet ; 16 mm

Contenu :

Synopsis : Le film a été développé le 11 juin 1971, mais a vraisemblablement été tourné plus d’un mois plus tôt, à l’occasion de l’exposition “Parodie d’une collection” de Michel Journiac. Celle-ci s’est en effet tenue du 29 avril au 3 mai 1971, chez un couple de collectionneurs, M. et Mme Imbert [source : Combat, “La Provocation de Journiac” par François Pluchart, 3 mai 1971, p.11 (Fonds François Pluchart) + carton d’invitation de M. et Mme Imbert à l’attention de Pluchart, annonçant la date d’inauguration de l’exposition (dossier correspondance Journiac, fonds François Pluchart)]. Le film constitue une trace de l’évènement, pensé comme une performance. Il s’agit pour Journiac d’exposer des parodies d’œuvres d’artistes contemporains. Les premiers plans dévoilent le public, venu découvrir les œuvres. Celles-ci sont visibles dès le troisième plan, à l’arrière du cadre : nous y découvrons le Sexe d’Oldenburg, parodie de ses sculptures molles, et un Tableau rococo parodiant les bandes de Buren. Le quatrième plan dévoile derrière une porte les Affiches Lacérées, parodie de Rotella, puis, à la faveur d’un panoramique, la Lacération Annulée de Fontana dont les fentes sont refermées par des fermetures éclairs. Un des plans suivants présente Journiac en plan rapproché taille en compagnie d’un homme qui pourrait être M. Imbert. Plusieurs plans s’ensuivent sur le public, jusqu’à ce qu’un gros plan s’attarde sur l’Emballage d’un sexe, parodie de Christo, que semble par la suite commenter Journiac auprès d’une spectatrice. Un homme bien portant rejoint Journiac pour discuter avec lui. En arrière-plan, nous distinguons l’œuvre Culture parodiant Raynaud, constitué d’un arrosoir et de pots de fleurs, filmé par la suite en gros plan. Un panoramique dévoile ensuite la célèbre couronne mortuaire de Journiac (Enquête sur un Corps, 1970) qu’il réinvestit ici à titre d’auto-parodie. Puis c’est un panoramique vertical qui révèle la parodie de Tinguely, Machine à Faire l’Amour. L’interlocuteur de Journiac vu au début du film est par la suite vu en compagnie d’une femme, qui pourrait être, s’il est M. Imbert, son épouse. [source pour les titres des œuvres, Michel Journiac, Les Musées de Strasbourg, février 2004].

Sujets :
  • Parodie d’une collection -- Exposition (1971 ; Paris)
  • Buren, Daniel (1938-....)
  • Christo (1935-2020)
  • Fontana, Lucio (1899-1968)
  • Journiac, Michel (1935-1995)
  • Raynaud, Jean-Pierre (1939-....)
  • Rotella, Mimmo (1918-2006)
  • Tinguely, Jean (1925-1991)



Plus d'informations

Nom du producteur :

Pluchart, François (1937-1988)

Histoire administrative / Notice biographique :

 PLUCHART François

Modalités d'entrée :

Convention d'apport signée par Vittorio Pedrazzoli (ayant-droit) à l'association Archives de la critique d'art, le 7 avril 2000 ; dévolution par l'association ACA à l'INHA en mars 2014.

Conditions d'accès :

Consultation sur rendez-vous.

Conditions de reproduction :

Sur autorisation. Toute reproduction est soumise au respect de la législation en vigueur.

Originaux :

En réserve - Archives de la critiques d'art, Rennes.

Copies :

Copie numérique.

Notes :

Adresse de publication = s.l. : s.n., [1971]

Notes de l'archiviste :

Notice provenant de la migration du catalogue Agate, 2020.

Règles ou conventions :

Film numérisé (en partenariat avec le CREA-Univ. Rennes2) et synopsis réalisé dans le cadre du projet FILCREA-Univ. Rennes2. © Archives de la critique d'art

Date(s) de la description :

04-06-2020, mise à jour : 24-11-2021
    X