Auteurs au sommaire du numéro 52



Henry MEYRIC HUGHES


Henry Meyric Hughes est président d’honneur de l’AICA international et président des « International Awards for Art Criticism » à Shanghai et à Londres. Il est membre du comité scientifique et culturel des ACA à Rennes. Spécialiste de l’art moderne et contemporain en Europe, il travaille à la publication pour l’aica press et Les Presses du réel d’une anthologie des écrits du critique d’art slovaque Tomáš Štrauss. Parmi ses publications, on notera un chapitre sur la promotion et la réception de la sculpture britannique à l’étranger (« The Promotion and Reception of British Sculpture Abroad 1948-60 ») pour le numéro 3 de British Art Studies (sous la dir. Penelope Curtis et Martina Droth, Paul Mellon Centre for Studies in British Art and Yale Centre for British Art, juillet 2016).

Emeline Eudes


Docteur en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts de l’Université Paris 8, Emeline Eudes est chercheuse en esthétique environnementale. Ses travaux s’attachent à étudier les points de rencontre entre art, environnement et politique. Elle a ainsi travaillé sur les créativités habitantes en milieu urbain (post-doctorat au CNRS), l’art et l’activisme environnemental ou encore le rôle culturel et politique de l’artiste en milieu scolaire (chargée du post-diplôme AIMS de l’ENSBA-Paris). Elle a récemment contribué à La Fabrique à écosystèmes : design, territoire et innovation sociale (2018, avec Véronique Maire), The Sage Handbook of Resistance (« Urban Gardening: Between Green Resistance and Ideological Instrument », chapitre écrit avec Sandrine Baudry, 2016), Biomimétisme : science, design et architecture (2017, sous la dir. de Manola Antonioli) ou encore Machines de guerre urbaines (2015, sous la dir. de Manola Antonioli). Elle est actuellement responsable de la recherche à l’ESAD de Reims.

Ariane De Blois


Détentrice d’un doctorat en Histoire de l’art de l’Université McGill, Ariane De Blois enseigne et est active dans le milieu de l’art contemporain depuis une quinzaine d’années en tant qu’auteure, critique d’art et commissaire indépendante. Elle a fait partie du comité de rédaction de la revue Esse arts + opinions de 2014 à 2018 et ses textes ont été publiés dans diverses revues (Esse arts + opinions, Espace art actuel, Etc, Spirale). Ses projets de commissariat ont entre autres été présentés à la Biennale de La Havane, à la Stadtgalerie de Berne et au Centro Nacional de las Artes à Mexico. Elle prépare actuellement une exposition rétrospective du duo COZIC qui sera présentée à l’automne 2019 au Musée national des beaux-arts du Québec.

Marie-Laure Allain Bonilla


Marie-Laure Allain Bonilla est docteure en histoire de l’art contemporain. Elle a effectué un post-doctorat à l’Université de Bâle. Spécialisée dans l’histoire des expositions, ses recherches actuelles portent sur les politiques d’acquisition muséales à l’ère de la globalisation et les possibilités de décoloniser les pratiques institutionnelles. Elle a publié sur ce sujet dans Muséologies (n° 10) et On Curating (n° 35), et co-édite le dossier 24 de TSANTSA sur les processus décoloniaux dans le monde universitaire et les institutions culturelles suisses. Elle est membre du collectif Globalisation, Art et Prospective de l’INHA.

David ZERBIB


David Zerbib est Maître d’enseignement en Philosophie de l’art à la HEAD – Haute Ecole d’Art et de Design de Genève et coordonne l’Unité de Recherche de l’Ecole Supérieure d’Art d’Annecy Alpes (ESAAA). Ses travaux s’intéressent à la question de la performance et de la performativité, et proposent de nouveaux axes de réflexion esthétique à partir du concept de « format ». Membre de l’AICA (Association internationale des critiques d’art), il a notamment coédité Performance Studies in Motion, International Perspectives and Practices (Bloomsbury, 2014) et a dirigé la publication In octavo : des formats de l’art (Les Presses du réel /ESAAA, 2015).

Constance Moréteau


Constance Moréteau est historienne de l’art, spécialiste de la lecture dans l’art contemporain, et elle est actuellement chargée de projet recherche à la Fondation universitaire AMidex - Initiative d’Excellence d’Aix-Marseille. Elle a édité, avec Neil McWilliam et Johanne Lamoureux, Histoires sociales de l’art : une anthologie critique (Les Presses du réel, 2016) et a contribué récemment au catalogue de l’exposition America’s Cool Modernism: O’Keefe to Hopper (Ashmolean Museum, Oxford, 2018). Son dernier article paru en 2018 dans Itinéraires s’intitule « Mots, textes et images: tours de passe-passe dans les artist web projects d’Allen Ruppersberg et Iñaki Bonillas » (Itinéraires. Littérature, Textes, Cultures: « Littératures expérimentales »*, 2017-3).

X