DORFLES Gillo - Archives de la critique d'Art

Gillo DORFLES

Biographie

Gillo Dorfles est un peintre, philosophe et critique d’art né à Trieste en 1910.

De 1928 à 1930, Gillo Dorfles poursuit ses études à l’université de Milan. Pendant ces années-là, il fréquente l’atelier de Leonardo Borgese. Lors d’un voyage en 1929-1930 en Allemagne et en Europe du Nord, il découvre les œuvres de Klee et de Kandinsky. À partir de 1930, il commence son activité de critique en publiant des articles consacrés à l’art et l’architecture et des essais théoriques. En 1935, il obtient son doctorat en médecine à l’université de Rome et commence à peindre lors de son service militaire. Jusque-là, il n’avait exécuté que des dessins. À partir de 1955, il commence l’enseignement qui le conduira dans les universités de Milan, Florence, Cagliari et Trieste, ainsi que dans des universités étrangères.

En tant que peintre, Gillo Dorfles fonde, avec Gianni Monnet, Bruno Munari et Atanasio Soldati, le MAC, Movimento Arte Concreta. Ce mouvement, créé à Milan en 1948 et qui prend fin en 1958, s’intéresse à ses débuts à l’abstraction géométrique, puis accorde progressivement une place à l’art informel.

Gillo Dorfles est l’auteur de l’ouvrage Ultime tendenze nell’arte d’oggi. Dall’informale al neo-oggettuale (1973) qui est réédité plusieurs fois. Certaines de ses publications ont été traduites en français : Introduction à l’industrial design : langage et histoire de la production en série (1974), Mythes et rites d’aujourd’hui (1975), Le Kitsch : un catalogue raisonné du mauvais goût (1978), L’Intervalle perdu (1984).

Gillo Dorfles est membre de la section italienne de l’AICA.

X