Traverses | Dispositif de soutien à la critique d’art

 

Depuis 2022, l’Institut français, en partenariat avec le ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique et les Archives de la critique d’art s’associent pour promouvoir l’activité critique et théorique française portant sur la création artistique des années 1960 à nos jours et sa diffusion à l’international.
« TRAVERSES » signifie l’originalité de tous ces sentiers qui appartiennent au domaine du sensible et qui relient l’art visuel à l’écrit. Ce dispositif de soutien à la critique d’art propose un chemin de traverse pour arriver plus vite depuis la création à la publication et à la diffusion de l’écriture critique.

La rubrique « Essai » au sommaire de CRITIQUE D’ART a été originellement créée en 2015-16 à l’initiative de l’Institut national d’histoire de l’art [INHA] et de l’Institut français. Ce dispositif s’inscrit dans un nouveau type d’actions initiées par l’Institut français dans le secteur des arts visuels, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale de la création artistique. S’adressant aux auteurs et aux chercheurs français émergents en art contemporain, il favorise leur mise en réseau professionnelle à l’international. L’objectif est de mieux faire connaître la teneur de la recherche en France, mais aussi de développer la circulation des thématiques de travail, des écrits et des idées. Ainsi, le programme de soutien aux chercheurs en histoire de l’art et aux critiques, que l’Institut français et l’INHA ont imaginé ensemble, encourage-t-il à la fois la mobilité des auteurs, la diffusion de leur travail et la traduction de leurs écrits.
Afin de soutenir la production intellectuelle innovante dans le domaine de la critique d’art, cette aide est proposée à de jeunes auteurs, français ou vivant en France depuis au moins cinq ans, arrivés à un stade de première reconnaissance professionnelle.
Son objet est de soutenir la production, la publication et la diffusion d’un article portant sur une actualité internationale dans le domaine de l’art contemporain. Ce texte d’analyse, nourri par la pensée critique actuelle et les débats théoriques les plus récents fait l’objet d’une publication bilingue (français/anglais) dans la revue « CRITIQUE D’ART ». Prenant appui sur une manifestation majeure de la scène artistique contemporaine à l’étranger, il est précédé d’un voyage d’études pris en charge par l’aide proposée.

Lauréate 2016 : Julie CRENN pour « Scènes africaines vues par les femmes artistes = Who Run the World? South African Female Artists’ Relationship to History and Normativity »
Lauréate 2017 : Clélia ZERNIK pour « L’Art japonais après Fukushima : au prisme des festivals = Japanese Art after Fukushima through the Prism of Festivals »
Lauréat 2018 : Lilian FROGER pour « Repenser le design sous le soleil californien = The Illusion of an Endless Summer: Californian Design, Sun and Mirages » 
Lauréat 2019 : Florian GAITE pour « Plasticien du bled. De Sadek Rahim au hirak, l’art contemporain algérien en quête d’autonomie = Visual Artists from the Bled. From Sadek Rahim to the Hirak, Contemporary Algerian Art’s Quest for Autonomy »
Lauréate 2020 : Camille AZAIS pour « La Campagne, le futur : art et ruralité au temps des crises = The Countryside, the Future: Art and Rurality in Times of Crisis »
Lauréate 2021 : Georgia RENE-WORMS pour « & J.L. »

X