FARTAS Nadia - Archives de la critique d'Art

Nadia FARTAS

Biographie

Après avoir suivi un cursus de lettres et d’histoire et théorie de l’art, elle a soutenu une thèse de doctorat (codirection Centre de recherches sur les arts et le langage-EHESS/Sorbonne Université) qui porte sur l’alliance entre la simplicité et la pluralité dans la modernité esthétique (littérature et arts visuels ; Monet, Flaubert, Baudelaire). Ses recherches sont centrées sur la question de l’esthétisation, la notion de simplicité, les relations entre le verbal et le visuel, les rapports entre poétique, esthétique et politique (XIXe-XXIe siècles), la littérature et les arts visuels du second XIXe siècle.
Après avoir enseigné à l’École des hautes études en sciences sociales et à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne, elle dispense actuellement des cours à Cergy Paris Université.

Du côté des arts visuels des XXe et XXIe siècles, elle a écrit des textes portant sur les œuvres de Marcel Dinahet, Florence Lazar, Anri Sala, Zineb Sedira.
Dans le passé, elle a collaboré avec plusieurs associations et institutions publiques (Frac, centres d’art, collectivités territoriales) en tant que chargée des éditions et des expositions, et a accompagné des projets dans le spectacle vivant (danse contemporaine, musiques improvisées). Par ailleurs, elle a été co-programmatrice de rencontres sur la performance et les conférences performées.

Membre du comité de rédaction d’Images Re-vues. Histoire, anthropologie et théorie de l’art

Membre associée de Finis terrae (résidences d’artistes sur l’île d’Ouessant).

Bibliographie

Ouvrages collectifs

  • "La Simplicité de Félicité. Le simple et le confus", in Poétiques du descriptif dans le roman français du XIXe siècle, Paris : Classiques Garnier, (Rencontres), 2015.
    [Actes du colloque].
  • "Expériences de la traduction, langues de la transmission" [Sur Anri Sala, Florence Lazar, Zineb Sedira], in Frontières de la non-fiction : littérature, cinéma, arts, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013.
    p. 85-101. [Actes de la journée d’études].
  • "Ne pas jouer avec des choses mortes" [Entretien avec Marie de Brugerolle], in Premières Critiques, Dijon : Les Presses du réel, 2010.
    p.170-178. [Reprise de l’entretien paru dans Semaines, juillet-août 2008, n°11].

Catalogues

  • "Dremmwel. Les horizons du sémaphore de Créac’h", in Catalogue Finis Terrae, [Lieu d'édition inconnu] : Label Hypothèses, 2018.
    p. 16-17. [fre/eng].

Articles de périodiques

  • ""Derrière un grillage" d’Octave Mirbeau et l’Hommage des artistes à Picquart", Interfaces. Images, Textes, Langages, 2019, n°42.
    [Article en ligne].
  • "Artification de la politique, désartification de l’art ? Esquisse d'un style militant dans quelques expositions au XXIe siècle", Nouvelle revue d'esthétique, 2019, n°24.
    p.81-89.
  • CR "Salammbô dans les arts", Revue d'histoire littéraire de la France, 2018, n°2.
    [Article en ligne].
  • "Architecture et peinture dans la modernité : de l’unicité patrimoniale à la série artistique", Nouvelle revue d’esthétique, 2018, n°21.
    p.41-49.
  • "L’Éducation sentimentale, un nuancier dans l’histoire", Flaubert. Revue critique et génétique, oct. 2017.
    [Article en ligne].
  • CR "La Bibliothèque de Monet", Romantisme. Revue du dix-neuvième siècle, 2017/3, n°177.
    p.141-142.
  • "La modernité et l’art de l’apparence. Quand C. B. rencontre C. G. ", CR "L’Œil de Baudelaire" , Textimage. Revue d’étude du dialogue texte-image, printemps 2016.
    [Article 1 en ligne]. [Article 2 en ligne].
  • "L’art et la mer : ressources", Journal B.O.A.T., déc. 2015, n°2.
    [fre/eng].
  • "Irréductibles cathédrales", Critique, oct. 2015, n°821.
    p. 787-792.
  • "Virginie Pouzet-Duzer, L’Impressionnisme littéraire, PUV, 2013 ", Romantisme, 2014, n°165.
    p.120-121.
  • ""David Bowie is" au V & A Museum. Sound and Vision ou le musée en chantant", Volume !, 2014, n°10-2.
    p. 221-223.
  • "Une Expérience de paysage" [Sur Marcel Dinahet], Mouvement, sept.-oct. 2012, n°65.
    p.78-81.
  • "Points de jonction. Deux expositions de Patrick Faigenbaum au Musée de la vie Romantique et au Point du jour à Cherbourg ", Mouvement, janvier 2012, n°62.
  • "Mother Tongue, la contradiction performative", Transposition, 2011, n°1.
    [Texte en ligne].
  • "Temps de la transmission, écarts de la familiarité. Intervista d’Anri Sala", Images Re-vues, 2011, n°9.
    [Texte en ligne].
  • "Ne pas jouer avec des choses mortes" [Entretien avec Marie de Brugerolle], Semaines, juillet-août 2008, n°11.
    p.19-27. [Repris in Premières Critiques, Dijon, Les Presses du réel, 2010, p.170-178].
Ressources complémentaires internes
Ressources complémentaires externes
X