NAGHI BEY, Mohamed (1888-1956)

Peintre égyptien, Mohamed Naghi Bey est né le 17 janvier 1888 à Alexandrie et décédé en 1956 au Caire.

Diplômé en droit à l’université de Lyon en 1910, il part à Florence pour assister à des cours de peinture à l’Académie des Beaux-Arts. En 1918, il réside à Giverny, où il fréquente Claude Monet et est influencé par l’impressionnisme. Plus tard, il côtoie André Lhote et Élie Faure. Peintre figuratif, ses genres de prédilections sont les portraits, les paysages et les scènes de genre. Plusieurs de ses toiles décorent des lieux publics : l’œuvre Le Cortège d’Isis réalisée pour le Sénat du Caire en 1919, 5 grandes toiles exécutées spécialement pour l’hôpital d’al-Mouassat à Alexandrie et l’École d’Alexandrie dans la salle des réunions au Gouvernorat d’Alexandrie, peinte entre 1939 et 1952. Mohamed Naghi Bey expose ses œuvres à Londres en organisant l’exposition Egypte – Abyssinie en 1936. Il signe Les Larmes d’Isis pour le Pavillon égyptien de l’Exposition internationale des arts et techniques à Paris en 1937. Son travail est présenté à deux reprises à la Biennale de Venise, en 1948 et 1954.

Mohamed Naghi Bey fonde, avec l’écrivain Gaston Zananiri, l’Atelier à Alexandrie en 1935, qui réunit des artistes et des écrivains. Il écrit régulièrement des articles artistiques pour la revue hebdomadaire L’Egypte Nouvelle, publiée entre 1922 et 1941. Il est nommé directeur de l’École des beaux-arts au Caire en 1937 et directeur du Musée d’art moderne au Caire en 1939. En 1946, il est délégué de l’Égypte à la Commission des Beaux-Arts de l’UNESCO à Londres et à Paris.



X