Programme de recherche PRISME - soutien Fondation de France - Archives de la critique d'Art

PRISME
La critique d’art, prisme des enjeux de la société contemporaine (1948-2003)

English version below

Lancé en septembre 2015 par les Archives de la critique d’art, le programme de recherche pluridisciplinaire PRISME envisage la critique d’art, au-delà du seul discours esthétique, comme un terrain dynamique des débats de la société qui lui est contemporaine. Il repose sur l’analyse scientifique et sur le traitement documentaire (dépouillement, numérisation et référencement dans la Base des fonds d’archives – fonds AICA) des archives de l’Association Internationale des critiques d’art (AICA) sur la période de 1948 à 2003 et AICA France (1970-1980), ainsi que sur leurs croisements avec d’autres fonds d’archives (tels que James Johnson Sweeney, Pierre Restany, Michel Ragon, Frank Popper etc.), également conservés aux Archives de la critique d’art.

Pour cette vaste enquête ont été retenues les thématiques des Congrès et Assemblées générales de l’AICA (par ex. « Art et télévision », « Art et ville », « Art et technologie », « Fonctions de l’art et mouvements sociaux », « Centre et périphérie ») ainsi que la chronologie du fonds depuis 1948 jusqu’en 2003 comme cadre principal du programme, centré sur la période de la guerre froide jusqu’aux débuts de la mondialisation. Révélant une véritable cartographie de la critique d’art internationale de la seconde moitié du XXe siècle, l’analyse des activités de l’AICA permet d’examiner des questionnements transnationaux qui tiennent compte, dans le sens d’une lecture horizontale, de la circulation et des échanges d’idées dans des contextes géopolitiques mouvants.

En appréhendant la critique d’art comme un prisme épistémologique, le programme vise à sortir l’histoire de la critique d’art contemporain de son enfermement disciplinaire et de sa marginalisation en tant qu’objet d’étude, afin de repenser la critique d’art dans sa relation au monde, dans ses apports aux débats de la société contemporaine. Pour ce faire, le projet sollicite une équipe pluridisciplinaire de chercheurs principalement rattachés, au côté de l’histoire de l’art et de l’architecture, à la philosophie de l’art, à l’histoire des médias, à l’histoire contemporaine, à l’épistémologie et à l’histoire des sciences. L’objectif principal est de constituer une histoire transversale et transnationale de la critique d’art depuis la seconde moitié du XXe siècle.

Le programme est soutenu par la Fondation de France, par la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne, par la Région Bretagne et par l’université Rennes 2. Grâce à ce généreux soutien, une doctorante en histoire de l’art contemporain et une documentaliste-archiviste ont pu prendre leurs fonctions au sein de l’équipe le 1er septembre 2015.

Coordination scientifique :

Antje Kramer-Mallordy, maître de conférences en histoire de l’art contemporain, EA 1279 Histoire et critique des arts, en collaboration avec Nathalie Boulouch, directrice du GIS Archives de la critique d’art, maître de conférences en histoire de l’art contemporain, EA 1279 Histoire et critique des arts

Contact :

antje.kramer[at]univ-rennes2.fr
nathalie.boulouch[at]univ-rennes2.fr

PRISME Research Programme
“Contemporary Society (1948-2003) through the prism of Art Criticism”

Launched in September 2015 for a period of three years by the Archives de la critique d’art in Rennes (France), the multidisciplinary research programme PRISME considers art criticism, beyond its first identification as an aesthetic discourse, as a dynamic terrain of concomitant issues and debates of society. It relies on the analysis and a large scale documentary treatment (inventory, digitalization, referencing in a specific online data base – Base des fonds d’archives – fonds AICA) of the archives of AICA International (1948-2003) and AICA France (1970-1980), which are combined through thematic crossings with archives of individual art critics (e.g. James Johnson Sweeney, Pierre Restany, Michel Ragon, Frank Popper) that are also held by the Archives de la critique d’art in Rennes.

Due to the nature of the numerous archival records, the programme focuses on the period of the Cold War and early globalisation, by taking as its scope the topics of the AICA Congresses and General Assemblies (e.g. Art and Television, Art and the City, Art and Technology, Functions of Art and Social Movements, Centre and Periphery) and the chronology and geography of records, from 1948 until 2003. An analysis of this primary source material reveals an impressive cartography of art criticism since 1945, fostering transnational perspectives, in the sense of a horizontal approach regarding the circulation and exchange of ideas within shifting geopolitical contexts.

While considering art criticism as en epistemological prism, the programme adopts a point of view that shifts deliberately art history and its methodologies off-centre. Therefore, the programme brings together national and international researchers, involved in the fields not only of the history of contemporary art, but also of contemporary history, the philosophy of art, media studies and communications, the history of architecture and urbanism, epistemology and sociology. Since the programme can guarantee access to the relevant documents, our aim is to reach scientific communities that are in some cases still unfamiliar with “art criticism”, as an object of research. For our part, we hope to gain a deeper insight into a transversal history of international art criticism and its impact, as a platform for related socio-political, cultural and scientific issues.

This research programme won the support of Fondation de France, of Région Bretagne, of Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne and the University of Rennes 2. Thanks to this funding, a PhD-student in the history of contemporary art and an assistant-archivist joined the team in September  2015.

For further information, please visit the programmes’ web site « Carnet de recherche PRISME »

Programme coordinator :

Antje Kramer-Mallordy, assistant professor of the history of contemporary art, University Rennes 2, in collaboration with Nathalie Boulouch, assistant professor of the history of contemporary art, University Rennes 2, scientific director of GIS Archives de la critique d’art,

Contact :

antje.kramer[at]univ-rennes2.fr
nathalie.boulouch[at]univ-rennes2.fr

X