« Je n’ai rien contre les historiens d’art, ni les historiens de l’architecture. Bien au contraire, je leur suis reconnaissant des précisions qu’ils apportent et qui me servent de références pour mon travail. Mais là, il s’agit de critique à postériori. La critique architecturale que j’essaie de faire et qui, dans une large mesure, est encore un genre à créer, est une critique d’actualité…
Si je tente de définir ce qui sépare et rapproche les historiens de l’architecture, et les critiques d’actualité, c’est qu’une confusion se fait souvent à ce sujet…
Après m’être obligé, pendant des années, à tenter de faire par les journaux et les éditeurs l’idée d’une critique architecturale, j’ai maintenant la satisfaction de voir que ce genre est non seulement reconnu, mais qu’il est demandé » (Tapuscrit de Michel Ragon, [1969]. FR ACA MARAGO.XE005).

Des dossiers et/ou pièces sur l’architecture et la critique d’architecture dans les fonds de critiques et d’institutions constituent une collection cohérente datée des années 60 à 2000.
Les fonds Michel Ragon et Biennale de Paris 1959-1985 forment deux ensembles conséquents. Les fonds AICA, Bureau des compétences et désirs (Marseille), Pierre Cabanne, Michèle Cone, Don Foresta, Gérald Gassiot-Talabot, Maximilien Gautier de la BnF-Paris, Jacques Leenhardt, Yann Pavie et Pierre Restany complètent ou font écho à ce premier corpus.

Les documents sont variés et nombreux : tapuscrits, correspondance, coupure de presse, notes, écrit, tirage photographiques et diapositive, carton, affiche, compte-rendu d’exposition, communication, fiche d’artiste, projet, plan, livre, périodique…

D’un fonds à l’autre, certains sujets et documents résonnent entre eux ou se complètent. Le dossier sur l’exposition « Architectures marginales aux USA » au Centre culturel américain à Paris en 1975 dans les fonds Don Foresta et Yann Pavie en est un exemple. L’influence de Le Corbusier se fait aussi ressentir dans plusieurs fonds, notamment ceux de Michel Ragon, Pierre Restany et Gérald Gassiot-Talabot (dont un dossier entier lui est dédié). Dans les archives de Pierre Restany, des documents rassemblés sur la personnalité de Michel Ragon le définisse comme « Michel Ragon : un nouveau critique pour une nouvelle architecture » (Tapuscrit de Pierre Restany, 1969. FR ACA PREST THE ARC001).

Inventaire détaillé des archives sur l’architecture (juin 2020).

X