Tacita Dean - Archives de la critique d'Art
Numéro 51 - Automne/hiver 2018

Portrait d'artiste :

Tacita Dean

Par Patricia Brignone

Tacita Dean © Jim Rakete, avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Marian Goodman

Evoquer Tacita Dean, c’est rendre hommage à l’idée du voyage comme métaphore de l’art, de sa quête, et convoquer l’écho de récits tissant son imaginaire. C’est aussi louer une perception sensible du temps et l’espace, tant l’œuvre de cette artiste britannique-européenne (née en 1965 à Canterbury dans le Kent, résidant actuellement à Los Angeles, après Berlin) a tout d’une traversée des êtres, des choses et des événements. Très tôt se fait jour dans les éléments qui nourrissent ses films […]

/

Talking about Tacita Dean is tantamount to paying tribute to the idea of the journey as a metaphor of art, and its quest, and to summoning up the echoes of narratives and tales which weave her imagination. It is also to praise a sensitive perception of time and space, to such a degree does the œuvre of this artist (born in 1965 in Canterbury, in Kent, and currently living in Los Angeles, after a spell in Berlin) has all the elements of a crossing involving human beings, things, and events. At a very early stage there appeared among the elements informing her films […]


Version intégrale du portrait :
Tacita Dean, par Patricia Brignone
X