septembre 2018

26sept9 h 30 min17 h 30 minCorps critiques, subversion et rapport à l'institutionJournée d'étude dans le cadre de Performance/Scènes du réel #3

Plus

Détails de l'événement

Journée d’étude organisée le jeudi 26 septembre 2018 au FRAC Bretagne dans le cadre du programme Performance/Scènes du réel #3 

 Troisième volet du projet : Performance/Scènes du réel, PTAC (Pratiques et théories de l’art contemporain), EA 7472, Université de Rennes 2, en collaboration avec les Archives de la critique d’art

Journée d’étude
Quand hier la performance était un acte critique vis-à-vis de l’institution, aujourd’hui elle est programmée par celle-ci. Quand Michael Fried pose la question de la théâtralité c’est d’une certaine manière pour établir un système de valeur artistique, en établissant le regard et le visible comme les premiers garants de cette valeur. Or précisément les premiers performers plasticiens ont construit leur dispositif pour remettre en cause cette domination du voir au profit d’une approche multisensorielle, et ouverte. Cette spectacularisation du dispositif performatif, qui remise le corps politique, soit en le montant en épingle, soit en le taisant, subvertit le projet performatif, lui-même originellement subversif.

Qu’en est-il aujourd’hui de la dimension subversive de la performance, dans un contexte institutionnel, politique et social bien différent de celui des années 1960 ? Quel rapport les artistes entretiennent-ils avec les institutions ?

Les intervenants de cette journée s’interrogeront sur ces retournements historiques, et sur le potentiel subversif de la performance contemporaine.

Date / Heure

(Mercredi) 9 h 30 min - 17 h 30 min

Localisation

Frac Bretagne

19 avenue André Mussat

X