octobre 2007

11oct14 h 48 min14 h 48 minFestival Le Livre et l'art à Nantes

Plus

Détails de l'événement

du 12/05/2000 au 14/05/2000

A l’occasion du Salon  » Le Livre et l’art  » qui se déroulera à
Nantes du 12 au 14 mai prochain, les Archives de la critique d’art
organisent deux rencontres avec le public dans les  » cabinets de
lecture  » du Salon : le 12 mai, un comité de rédaction exceptionnel
de la revue Critique d’art et le 13 mai, un  débat autour de
la sélection de 10 livres d’art.
Uniques en leur genre, les Archives de la critique d’art sont le
seul lieu de France – et même d’Europe – où l’on peut consulter les
écrits des critiques d’art. On connaît l’importance des critiques
d’art dans la relation entre les artistes et leur public. Premiers
interlocuteurs des artistes, ce sont eux qui diffusent les Âœuvres
et les idées auprès du public. Cependant, jusqu’en 1989, rien
n’était fait pour conserver leurs écrits. Aujourd’hui, les Archives
de la critique d’art mettent à la disposition du public 35 000
ouvrages et des centaines de mètres linéaires d’archives. Elles ont
aussi pour mission de faire connaître l’activité critique. C’est
pour cela qu’elles participent aux  » cabinets de lecture  » du Salon
du livre d’art de Nantes en organisant deux rencontres les 12 et 13
mai.
Les Archives de la critique d’art ont créé une revue, Critique
d’art, qui fait le point sur l’actualité des publications d’art
contemporain et ouvre le débat sur la critique d’art. Un  » comité
de rédaction en public  » réunira le vendredi 12 mai à 17H00, en
direct et en public, les membres du comité de rédaction de la revue
qui inviteront, pour l’occasion, trois éditeurs d’art. Ils y
débattront de l’actualité du livre sur l’art.

Intervenants :

  • Jean-Pierre Criqui (inspecteur principal à la création
    artistique, délégation aux Arts plastiques, Paris. rédacteur en
    chef des Cahiers du Musée national d’art moderne,
    Paris)
  • Elisabeth Lebovici (critique d’art, collaboratrice du quotidien
    Libération, Paris)
  • Sylvie Mokhtari (rédactrice en chef de la revue
    Critique d’art, Châteaugiron)
  • Jean-Marc Poinsot (professeur d’histoire de l’art contemporain,
    université Rennes 2 Haute-Bretagne ; président des Archives de la
    critique d’art, Châteaugiron)

Invités :

  • Anne Levine (éditions Thames  Hudson)
  • Franck Gautherot (Les Presses du réel)
  • Philippe Cuénat (MAMCO, Musée d’art contemporain, Genève)

La deuxième rencontre sera plus intimiste. Avec  » l’art
contemporain en 10 titres « , le samedi 13 mai à 15H00, cinq
critiques d’art présenteront tour à tour  leur sélection
d’ouvrages sur l’art contemporain et discuteront, avec le public,
des raisons qui ont guidé leur choix.

Intervenants :

  • Eric de Chassey (professeur d’histoire de l’art, université de
    Paris I) Рsous r̩serve.
  • Anne-Marie Duguet (critique d’art) -sous réserve.
  • Arielle Pélenc (chargée de mission pour l’art contemporain,
    Musée des beaux-arts de Nantes)
  • Jean-Charles Masséra (écrivain et critique d’art)
    Bruno-Nassim Aboudrar (historien de l’art)
  • Coordonnateur des deux rencontres : Sylvie Mokhtari
    (responsable de la revue Critique
    d’art
    )

Date / Heure

(Jeudi) 14 h 48 min - 14 h 48 min

octobre 2007

11oct14 h 48 min14 h 48 minFestival Le Livre et l'art à Nantes

Plus

Détails de l'événement

du 11/05/2001 au 13/05/2001

Rencontre organisée par la revue Critique
d’art
dans le cadre du festival le livre et
l’art

Lieu : Le Lieu Unique, Atelier 1, Nantes, dimanche 13 mai
2001

Critique d’art donne la parole à six revues de diffusion
internationale : Documents, Omnibus, Parachute,
Produits d’entretiens, Des Territoires en revue,
Zérodeux.

Ce débat est l’occasion d’engager une discussion sur la manière
dont ces revues et leurs animateurs remettent en question le «
devenir artistique » des revues aux limites du magazine culturel,
de la mode, du designÂ… et de l’« exposition en revue ».
Il offre la possibilité de discuter des orientations éditoriales de
chacune des revues et de leurs projets futurs.

Débat animé par Sylvie Mokhtari (rédactrice en chef de la revue
Critique d’art et auteur d’une thèse de doctorat sur les
revues d’avant-garde des années 1960-70 en Europe et en Amérique du
Nord).
Collaborateur invité pour animer le débat : David Perreau (critique
d’art, chargé d’enseignement en Maîtrise des Sciences et Techniques
à l’université Rennes 2 Haute-Bretagne) 

Intervenants:

  • Jean-François Chevrier
    Directeur de la publication Des Territoires en revue,
    commissaire de l’exposition et professeur à l’Ecole Nationale
    Supérieure des Beaux-Arts (Paris).
    Historien et critique d’art, J-F. Chevrier a exercé de nombreuses
    activités dans le champ de la critique et de la théorie
    littéraires, de la critique et de l’histoire de l’art, dans la
    réalisation de programmes radiophoniques, mais aussi dans
    l’édition, l’enseignement, l’organisation d’expositions ou la
    constitution de collections.
    Il a publié de nombreux essais sur les échanges entre la
    littérature et les arts visuels au XXe siècle, sur l’histoire de la
    photographie et sur l’art depuis les années 1960. Il a créé et
    animé la revue Photographies (1982-85). Depuis quelques
    années, il a entamé un travail sur l’architecture et l’art en
    milieu urbain.
  • Patrice Joly
    Directeur de la rédaction et de la publication 02.
    Rédacteur en chef de 01 (depuis mars 2001).
    Directeur de la Zoo Galerie (Nantes)
  • David Perreau
    Directeur de la rédaction de Produits d’entretiens
    Critique d’art
  • Sylvie Philippon
    Fondatrice, directrice et rédactrice en chef du journal d’art et de
    culture Omnibus, de 1993 à 2000.
    Elle a dirigé plusieurs publications pour Beaux-Arts
    Magazine
    /Flammarion et pour les Editions du Centre Pompidou.
    Début 2001, elle conçoit deux projets pour l’édition : une
    publication trimestrielle sur les industries culturelles et une
    collection thématique consacrée à l’architecture du divertissement
    intitulée « Entertainment destinations ! ».
  • Eric Troncy
    Rédacteur en chef de Documents.
    Critique d’art, co-directeur du Consortium, centre d’art
    contemporain de Dijon.
    A publié notamment : Le Colonel Moutarde  dans la
    bibliothèque avec le chandelier :
    textes, 1988-1998,
    Dijon : Les Presses du réel, 1998 (Documents sur l’art)
  • Stephen Wright
    Rédacteur correspondant de Parachute en Europe.
    Critique d’art et commissaire d’expositions indépendant, il
    enseigne à l’Ecole des beaux-arts de Brest. Il a récemment organisé
    l’exposition collective L’Incurable mémoire des
    corps
    (Hôpital Charles-Foix, Ivry-sur-Seine) et prépare La
    Transparence des choses
    (exposition prévue à
    Saint-Pétersbourg, automne 2001).

Les revues:

  • Documents
    Dijon : Les Presses du réel
    N°1 (octobre 1992)-N°12 (année 2000)
    Directeur de la rédaction : Nicolas Bourriaud
    Rédacteur en chef : Eric Troncy
    Périodicité irrégulière
  • Omnibus
    Paris : Association Omnibus-L’Avance Artistique
    N°1 (novembre 1991)-N°32 (avril 2000. Dernier numéro paru)
    Directrice de publication et de la rédaction : Sylvie
    Philippon
  • Parachute
    Montréal
    N°1 (octobre-décembre 1975)-N°99 (juillet-août-septembre
    2000)
    Nouvelle version : N°100 (octobre-novembre-décembre 2000)-N°102
    (janvier-février-mars 2001)
    Directrice de la publication : Chantal Pontbriand
    Parution trimestrielle
  • Produits d’entretiens
    Dijon : Les Presses du réel (diffuseur)
    N°0 publié dans Documents sur l’art, n°12, année 2000,
    p.495-562
    Comité de rédaction : Lionel Bovier, Sylvain Calage, Laurence
    Gateau, Pierre Joseph, David Perreau, Eric Troncy
  • Des Territoires en
    revue

    Paris : Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts
    N°1 (mai 1999), N°2 (octobre 1999), N°3 (avril 2000), N°4 (2001),
    N°5 (à paraître)
    Les cinq numéros de cette revue formeront le catalogue d’exposition
    qui aura lieu en 2001 à l’Ensba (Paris)
  • Zérodeux
    Nantes : Association Zoo Galerie
    N°1 (mars 1997)-N°17 (avril 2001)
    Directeur de la rédaction et de la publication : Patrice Joly
    Parution trimestrielle
     
     

 »Livres et lettres d’artistes »

Exposition visible dans le Silo pendant toute la durée
du festival Le Livre et l’art

Le Lieu Unique, Nantes, du 11 au 13 mai 2001

A l’initiative des Archives de la critiques d’art, cette
exposition met en valeur un ensemble de documents inédits extraits
des fonds d’archives de la Biennale de Paris et des fonds
d’archives des critiques Pierre Restany, François Pluchart, Alain
JouffroyÂ…

Le premier thème choisi porte sur la section Livres
d’artiste
de la XIIe Biennale de Paris en 1982. Déjà proposée
en 1980, en section annexe, sous l’intitulé Le livre,
cette section ne sera présente à la Biennale que pendant ces deux
années consécutives.
Le texte de Françoise Woimant et Anne Moeglin-Delcroix publié dans
le catalogue de la XIIe Biennale de Paris s’interrogent sur le
statut du livre d’artiste au début des années 1980. Il introduit
les formulaires de participation et de documentation sur les
artistes et les œuvres présentées à la XIIe Biennale. Les livres
d’artistes (livres uniques) y sont décrits avec précision : titre,
format, matériau, contenu, forme, concept… Certaines fiches sont
parfois accompagnées d’un texte de l’artiste sur son travail.
 

Les dossiers d’archives contiennent des documents de première
main comme les lettres d’artistes, d’où l’importance de les faire
connaître au public de Nantes.
Les lettres ont été choisies en relation avec le contenu du
Festival Le Livre et l’art et en fonction de l’actualité
des Archives de la critique d’art (dont l’arrivée du fonds des
archives de François Pluchart, en avril 2000). Les lettres sont
signées de Yves Klein, Pierre Restany, Gina Pane, Robert Filliou,
Daniel Dezeuze, Daniel Spoerri et sont datées de 1959 à 1974.
La particularité de cet ensemble réside dans la diversité de son
contenu : Yves Klein, par exemple, décrit la procédure à suivre
pour la restauration de son monochrome IKB détérioré par le
chewing-gum d’un visiteur à la Biennale de Paris de 1959 ; Gina
Pane (artiste de l’Art corporel) rend hommage à François Pluchart,
critique de l’art corporel et sociologique, en valorisant
l’importance et la portée de l’écrit critique ; Pierre Restany,
dans une lettre adressée à Otto Hahn -et par la suite transmise à
François Pluchart-, revise l’histoire au sujet de la rencontre
Klein-Manzoni et atteste de la juste date des premiers monochromes
de Yves Klein.

Date / Heure

(Jeudi) 14 h 48 min - 14 h 48 min

octobre 2007

11oct14 h 48 min14 h 48 minFestival Le Livre et l'art à Nantes

Plus

Détails de l'événement

du 24/05/2002 au 26/05/2002

Le Lieu Unique, Nantes, vendredi 24 mai 2002, 16H30-18H30.

Débat public organisé par Hélène Borraz des éditions Thames and
Hudson, Ingrid Filot des éditions Au Même Titre et Sylvie Mokhtari
des Archives de la critique d’art.

Le coût des droits de reproduction conditionnent la diffusion et
la connaissance des oeuvres autour desquelles s’écrivent les livres
sur l’art. Si le fait d’illustrer les livres devient trop coûteux,
voire impossible, c’est le paysage éditorial dans son ensemble qui
se verra modifier. Comment allons-nous écrire l’histoire de l’art
de demain ? : avec ou sans illustrations ?
Ce débat se propose de formuler des questions essentielles : quelle
est la règle concernant la protection des droits des auteurs et des
artistes ? Cette règle tient-elle compte des spécificités de
l’édition ? Quels sont les difficultés rencontrées aujourd’hui et
les dangers pour demain ?
Il est urgent d’expliquer les mécanismes juridiques à l’oeuvre et
de mesurer les conséquences qu’un système inadapté aura sur
l’écriture et la lecture que nous aurons demain de l’histoire de
l’art. Quelles oeuvres viendront illustrer les livres d’art de
demain ?
Pour aborder ces questions, nous vous invitons à faire le point en
observant la situation sur le terrain, en expliquant la législation
dans ce domaine et les étapes nécessaires à la publication d’une
reproduction, en abordant les difficultés rencontrées par les
éditeurs, etc.
Quels effets auront à long terme de fortes contraintes quant à la
reproduction des oeuvres dans les livres et des incidences sur
l’écriture de l’Histoire de l’art. En ce qui concerne l’art actuel,
on peut dors et déjà se poser la question de la représentativité de
l’artiste et de son oeuvre via le livre en France.
Voici quelques pistes, montrant  l’ampleur du champ ouvert à
travers ces questions.

Sylvie Mokhtari
 
 

Intervenants :

  • Jean-Marc Gutton, directeur de l’ADAGP (Société des Auteurs
    dans les Arts Graphiques et Plastiques), Paris
  • Josée-Anne Benazeras, avocate spécialiste en Droit de la
    propriété intellectuelle et artistique
    Avocate à la cour pour Gallimard et le SNE
  • Claude Draeger, représente l’Observatoire de l’image dont il a
    été le président l’an dernier. L’Observatoire de l’image a été créé
    il y a 3 ans. Claude Draeger est un des plus fervents défenseurs
    des droits des éditeurs dans le domaine de l’image. A été président
    du groupe Art au Syndicat National de l’Edition pendant 10 ans,
    Paris
  • Jean-Louis Gaillemin, journaliste et historien de l’art, publie
    dans Connaissance des Arts, Paris
  • Gérard Monnier, historien de l’art, professeur à l’université
    de Paris 1
  • Claude Frontisi, historien de l’art contemporain, professeur à
    l’université de Paris X-Nanterre ; auteur de l’Histoire visuelle de
    l’Art (parue chez Larousse en octobre 2001)

Date / Heure

(Jeudi) 14 h 48 min - 14 h 48 min

octobre 2007

11oct14 h 48 min14 h 48 minFestival Le Livre et l'art à Nantes

Plus

Détails de l'événement

du 22/05/2003 au 25/05/2003

Que faut-il traduire ?

4ème Festival Le Livre et l’art, le Lieu
Unique, Nantes, samedi 24 mai 2003, 17H30
Débat public proposé et animé par Sylvie Mokhtari, Archives de la
critique d’art

Dans l’actualité internationale des écrits sur l’art
contemporain chacun fait des choix. Les plus motivés sont amenés à
lire les auteurs dans leur langue originale ; car les textes
circulent souvent plus vite que leurs traductions. D’autres auteurs
ont cependant le privilège de voir leurs écrits traduits de leur
vivant. Qui traduit-on ?
Ce débat sera l’occasion de confronter les expériences des
intervenants en les intéressant à des cas de figure concrets
prenant appui sur leur propre parcours, mais aussi de comparer la
diffusion nationale et internationale de certains sujets. Quels
sont les thèmes et les artistes qui s’exportent le mieux ?
Quels sont aujourd’hui les grands axes de diffusion des débats sur
l’art contemporain ? De quels auteurs contemporains
parle-t-on ? Dans quelles langues aborde-t-on leurs
écrits ?
Leszek Brogowski témoignera de son expérience d’éditeur et du
travail de traductions qu’il effectue en Pologne pour diffuser (en
polonais) des auteurs non encore traduits.
Nicolas Feuillie fera part de son expérience de la traduction
d’écrits d’artistes et de la réalisation du premier volume de
l’anthologie consacrée à Fluxus, parue en 2002 aux Presses du
réel.
Jacques Leenhardt apportera son point de vue de connaisseur sur la
lisibilité des auteurs français au Brésil et des auteurs brésiliens
en France.

Date / Heure

(Jeudi) 14 h 48 min - 14 h 48 min

X